Biographie


Résumé

Alain Bonardi est compositeur, chercheur et réalisateur en informatique musicale. Il développe sa recherche-création en musique mixte. Il travaille actuellement à un cycle de douze pièces pour piano et électronique temps réel -intitulé Pianotronics qui interroge les relations entre ces deux mondes sonores. Depuis 2016, il aborde l'univers de la guitare et de la musique temps réel avec Fil de Soi.

En 2012 paraît le CD Liszt Voyageur (Intrada) enregistré par la pianiste Emmanuelle Swiercz, pour lequel Alain Bonardi compose trois pièces en commentaire d’œuvres de Liszt. Sa musique est jouée en concert par de nombreux artistes comme Pauline Buet, Geoffroy Couteau, Franco Venturini, Emmanuelle Swiercz, etc.

Il est également actif dans le domaine de la production de concerts, participant à la direction artistique de l’ensemble Entretemps (1994-1998) et des concerts de musique de chambre Cantabile (2010-2015).

Alain Bonardi est Maître de Conférences Habilité à Diriger des Recherches en informatique musicale au Département Musique de l’Université Paris 8, membre de l’Equipe d’Accueil EA 1572 : Esthétiques, musicologie, danse et créations musicales. Il est chercheur associé à l’IRCAM, dans l’équipe Analyse des Pratiques Musicales.

Il développe une intense activité pédagogique sous la forme de résidences de compositeur et de workshops d’informatique musicale (Conservatoire de Vilnius en 2008, Conservatoire de Bayonne entre 2009 et 2014, Toho Gakuen Music School à Tokyo en 2014).

Formation

Alain Bonardi a  étudié l’écriture et la composition musicale avec Michel Philippot, Emmanuel Nunes et Hacène Larbi et est lauréat du Concours d’Oslo 1996.

Ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, Alain Bonardi obtient un DEA en Musique et Musicologie du XXème siècle en 1997, puis un Doctorat en Musicologie de l’Université Paris 4 en 2000. Il soutient son habilitation à diriger des recherches en 2008.

Axes de recherche

  • Spatialisation sonore (ambisonie).
  • Analyse des musiques mixtes (Epistémologie et outils, ingénierie des connaissances et musicologie, imagerie musicale).
  • Organologie numérique (classifications, anthropologie des techniques).
  • Préservation et re-performance des œuvres avec technologie.